Présentation

Désamiantage

Déconstruction

Développement

Travaux Publics

Espaces Verts

Chantiers difficiles

Contact

Désamiantage

Notre agrément démontre nos compétences en matière de :

 

  • Repérage de l'amiante
  • Dépose de la toiture amiantée
  • Traitement de l'amiante en place
  • Suivi et réalisation des travaux connexes suite au désordre créé par le retrait de tous les matériaux amiantés
  • Conseil en gestion et réalisation des travaux de désamiantage
  • Remplacement par la nouvelle couverture

 

Désamiantage
Certification QUALIBAT 1552

 

Notre actualité ici

www.louit.fr

DEPOLLUER, DECONSTRUIRE ET DEVELOPPER

Domaine Vignes 65380 LAYRISSE - Tél. 05 62 45 44 61 - Mail : yves.janiszewski@louit.fr - Plan du Site - Mentions légales

L'amiante, c'est quoi ?

L'amiante est un silicate naturel hydraté de calcium et de magnésium à contexture fibreuse (variété de serpentine),

résistant à l'action du feu. Il était utilisé pour fabriquer des matériaux, des tissus incombustibles, etc.

Son usage est désormais interdit. Il existe deux variétés d'amiantes :

- La serpentine qui ne comporte qu'une espèce cristalline, le chrysotile.

- Les amphibobes qui comportent cinq espèces : anthophyllite, amosite, actinolite, trémolite et crocidolite.

L'inhalation prolongée de fibres d'amiante provoque :

- Maladies avec atteintes non tumorales : l'asbestose ou fibrose interstitielle diffuse, les pleurésies bénignes

asbestosiques, les plaques pleurales.

- Maladies avec atteintes tumorales : le mésothéliome, le cancer broncho-pulmonaire et autres formes de cancers.

Interdite en France en 1996 ce matériau était principalement utilisé pour le flocage et le calorifugeage mais aussi
dans les dalles cartonnées de faux plafonds, les joints et cordons d’étanchéités (moteur, chaudière, pied de cloison),
les dalles de revêtement de sols, les plaques et canalisation d’amiante-ciment, la peinture ignifugée...

La taille et la géométrie des fibres sont les principaux facteurs qui déterminent la pénétration de l'amiante et sa
distribution dans les voies respiratoires.

L'inhalation de fibres d'amiante expose à des affections diverses dont certaines sont d'une
extrême gravité :

- L'asbestose est une fibrose interstielle diffuse et progressive qui s'étend des régions péribronchiolaires
vers les espaces sous pleuraux, et qui peut apparaître 10 à 20 ans après le début de l'exposition.

- Des manifestations pleurales bénignes peuvent accompagner cette fibrose ou exister seules. Il s'agit de plaques
pleurales le plus souvent asymptomatiques, ou de réactions pleurales ( épanchement, fibrose ) apparaissant
10 à 15 ans après la première exposition à l'amiante.

- Le mésothéliome pleural, péritonéal ou péricardique dont le temps de latence peut atteindre 20 à 40 ans et dont le pronostic est redoutable. Le diagnostic différentiel avec un adénocarcinome métastatique est souvent difficile.

- Le cancer broncho-pulmonaire sans antécédent d'asbestose

L'amiante est classée cancérogène n°1 par le CIRC, c'est donc un cancérogène certain pour l'homme.

La certification Qualibat 1552

Entreprise qui, disposant d'un responsable technique(1) justifiant de la formation appropriée(2), conçoit et réalise, par des personnels dûment qualifiés et formés, des travaux de retrait de matériaux et produits contenant de l'amiante, selon une organisation et des dispositions adaptées.

 

Elle justifie au travers d'un système documentaire (mode opératoire général) de son évaluation des risques prenant en compte les différents processus de travail et décrivant pour chacun d'eux les caractéristiques des matériaux concernés, les techniques et modes opératoires utilisés, les moyens de protection collective correspondants et les niveaux d'empoussièrement générés.

 

En fonction des travaux à réaliser, et après en avoir analysé et évalué les risques, elle détermine les processus, les moyens humains et matériels y compris de robotisation qu'elle prévoit de mettre en oeuvre, notamment :

 

  • le choix des équipements de protection collective et individuelle,
  • l'aménagement et la préparation de la zone,
  • le cas échéant, la vérification de l'étanchéité, la mise en dépression de la zone et l'instauration d'un renouvellement d'air suffisant,
  • le traitement de l'amiante évitant l'émission des fibres (retrait à l'humide, aspiration à la source, abattage par brumisation),
  • les contrôles, auto-contrôles et audits internes,
  • la décontamination du matériel utilisé sur chantier et son repli,
  • la gestion des déchets,
  • l'enregistrement et la traçabilité des documents,
  • la maintenance et l'entretien des équipements de protection collective et individuelle.

Dans le cas de traitement de l'amiante en installation fixe, l'entreprise devra justifier par ailleurs de la disposition d'une installation classée pour l'environnement (ICPE) équipée en moyens et équipements fixes pouvant être décontaminés permettant de garantir la sécurité des personnes et de l'environnement.

 

L'entreprise garantit le résultat des travaux exécutés.

 

(1) Le responsable technique (qui peut être le chef d'entreprise) doit avoir 5 ans de pratique dans une des professions relevant du périmètre de la certification et une classification qui lui permet de diriger du personnel.

 

(2) Selon l'arrêté du 23 février 2012 définissant les modalités de la formation.

Notre actualité